Skip to content

Nos Engagements

Une comparaison indépendante des meilleures assurances

Des simulations simples et rapides

Une solution ajustée en fonction de vos besoins et de votre profil

La recherche du meilleur tarif

Une expertise gratuite et sans engagement

Garantie sans publicité, indépendant, gratuit

Prêt immobilier autoentrepreneur : pas si compliqué à obtenir

Ce n’est pas un secret, les banques prêtent plus facilement aux salariés en CDI car le CDI est un facteur de stabilité financière, donc il offre l’assurance de revenus réguliers et du remboursement du crédit.

Mais voilà, vous avez choisi une autre voie et vous êtes auto-entrepreneur. Est-ce qu’il est alors impossible d’obtenir un crédit immobilier ?

En tant qu’entrepreneur, vous n’êtes pas étranger aux difficultés de parcours, vous êtes même rôdé. Et bien sachez qu’obtenir un crédit immobilier peut se révéler plus simple que vous ne le pensez.

Crédit immobilier auto-entrepreneur : définition autoentrepreneur et différences avec un micro-entrepreneur et un travailleur indépendant ?

Crédit immobilier auto-entrepreneurLe terme auto-entrepreneur est souvent confondu avec le statut d’indépendant, un travailleur non salarié en somme. Cependant il est attaché à un statut particulier. D’ailleurs depuis le 1er janvier 2016, on ne parle plus d’auto-entrepreneur mais de micro-entrepreneur. Le micro-entrepreneur bénéficie d’un régime unique et simplifié.

Ce qui différencie le travailleur indépendant d’un auto-entrepreneur c’est que l’auto-entrepreneur peut cumuler une activité indépendante avec un autre statut, qu’il soit salarié, demandeur d’emploi, retraité ou étudiant.

Il existe des conditions à respecter concernant le régime fiscal :

  • Ne pas dépasser le seuil de 170 000€ pour les activités commerciales (achat/vente, restauration, fourniture d’hébergement),
  • Ne pas dépasser le seuil de 70 000€ pour toutes les prestations de services et les professions libérales dépendants des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) ou des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Si ces seuils sont dépassés, alors vous ne serez plus auto-entrepreneur. Vous prendrez le statut d’entreprise individuelle. Si ces stades sont atteints en quelques mois d’activité, ils ne sont cependant pas considérés comme valables pour l’administration fiscale.

Le travailleur indépendant décrit seulement une personne qui exerce à son compte une activité économique. Le terme de travailleur indépendant est très large et concerne de nombreuses professions allant du professionnel libéral au boulanger, en passant par le coiffeur, l’exploitant agricole, le patron d’industrie. Le freelance est une notion voisine du travailleur indépendant.

Comme son nom l’indique, le travailleur indépendant n’est pas subordonné à une hiérarchie, et, il est autonome dans l’organisation de son travail. Le travailleur indépendant n’est pas un statut. En revanche il peut choisir entre trois statuts :

  • Auto-entrepreneur,
  • Entrepreneur individuel,
  • Portage salarial

Un statut est une forme juridique de travail qui définit les régimes de fiscalité. L’auto-entrepreneur est donc la spécialisation du travailleur indépendant en entreprise individuelle.

Prêt immobilier auto entrepreneur : quels documents fournir et quelles garanties avancer ?

Comme pour tous crédits immobiliers, l’auto-entrepreneur devra fournir des pièces justificatives de ses revenus. En plus des pièces justificatives, il est probable que la banque demande de fournir des garanties. Une garantie sur un crédit immobilier peut être de mettre une hypothèque sur un bien que vous possédez déjà ou un gage.

Les documents à fournir sont les suivants :

  • Avis d’imposition et relevés de compte bancaire : il est peut-être même intéressant d’ouvrir un compte courant dans la banque prêteuse qui aura alors une idée de la gestion de vos revenus. Il doit s’agir des trois derniers relevés de compte bancaire ;
  • Un bilan financier positif sur au moins deux ans : il est important d’avoir au moins deux ans de revenus réguliers, même s’il est préférable pour augmenter vos chances de présenter un bilan positif sur plus de 3 ans. Les banques savent qu’une activité est stable si elle a une ancienneté de plus de 3 ans ;
  • Un compromis de vente : rappelez-vous qu’un crédit immobilier est lié à l’achat d’un bien immobilier particulier.

Les garanties possibles sont les suivantes :

  • Un co-emprunteur en CDI : le CDI est le graal pour obtenir un crédit immobilier, car même si les revenus sont moins élevés que ceux d’un auto-entrepreneur, ils sont surtout réguliers. Et c’est ce qui rassure la banque ;
  • Une assurance emprunteur plus chère et plus complète : elle est la garantie obligatoire lors d’un crédit immobilier. Mais il faudra tabler sur une assurance plus chère qui prendra en charge le risque de non-paiement ou de pertes de revenus. N’oubliez pas que vous pourrez comparer les assurances emprunteurs et que vous pourrez économiser en faisant jouer la concurrence ;
  • L’hypothèque d’un bien immobilier : si vous avez déjà un bien immobilier vous pouvez l’hypothéquer. Cette garantie est très solide. La banque est donc autorisée à saisir le logement pour le revendre, afin de se rembourser ;
  • Un gage de nantissement : le nantissement ou le gage d’un bien non immobilier est semblable à l’hypothèque à cela près que le bien peut être un bien non mobilier comme des bijoux, des voitures, des objets de valeur que la banque pourra revendre afin de palier au remboursement du crédit immobilier ;
  • Un apport personnel : un apport personnel est une obligation. Il doit être au minimum de 10% du crédit immobilier.

Prêt immobilier autoentrepreneur : nos conseils pour avoir de meilleures chances d’obtenir un crédit

Certaines banques sont plus frileuses que d’autres en matière de prêt immobilier aux autoentrepreneurs. Pour être sûr de ne pas faire face à un refus de crédit, suivez nos 3 astuces : 

  • Votre activité doit être porteuse

Être auto-entrepreneur ne veut pas dire que tous les auto-entrepreneurs se valent. Leur activité va faire la différence. Des métiers comme serrurier ou plombier sont des secteurs en pleine forme qui subissent moins les pertes de revenus qu’une activité saisonnière.

Un métier libéral (médecin ou juriste) sera quant à lui très apprécié par les banques car il sous-entend une activité régulière à hauts revenus.

Si votre activité professionnelle est nouvelle et donc peu connue, ou si cette activité a un futur incertain, il est important de préparer vos arguments pour rassurer le banquier.

  • Avoir un dossier complet

On ne le répètera pas assez, mais si votre dossier est complet, il aura de plus fortes chances d’être accepté. D’une part parce que cela montre que vous êtes organisé et donc responsable. Et d’autre part parce que la banque aura tous les éléments pour se décider.

Les garanties et les documents à fournir sont indispensables pour monter un dossier de crédit immobilier en tant qu’auto-entrepreneur. Ils vont permettre de prouver que vous avez une solidité financière en cas de pépin. Il faut prouver à la banque que vous avez une activité rentable et que vous pouvez rembourser votre prêt immobilier.

  • Faire appel à un courtier

Un courtier est un intermédiaire qui va se charger de présenter votre dossier à des banques. Il va prendre en charge le rôle qui vous incombait, celui de chercher des prêteurs, ce qui vous fera économiser beaucoup de temps et éviter des crises de nerfs.

Le courtier est un professionnel, il connait donc les clés ouvrant les portes des banques. Il va être un bon conseiller et un bon prédicateur de votre dossier.

devis simple, protection données, meilleurs taux
devis simple, protection données, meilleurs taux
Scroll To Top