Skip to content

Nos Engagements

Une comparaison indépendante des meilleures assurances

Des simulations simples et rapides

Une solution ajustée en fonction de vos besoins et de votre profil

La recherche du meilleur tarif

Une expertise gratuite et sans engagement

Garantie sans publicité, indépendant, gratuit

Commission agent immobilier : comment est-il rémunéré ?

Un agent immobilier est un intermédiaire entre l’acheteur/acquéreur et le vendeur de biens immobiliers (ventes et locations). Il peut être un travailleur indépendant rattaché ou non à une agence immobilière, ou une entreprise, l’agence immobilière elle-même.

Son rôle est polyvalent aussi bien dans le conseil aux deux parties, le vendeur et l’acheteur, mais il est aussi en contact avec les avocats, les mairies et institutions, communautés urbaines et tribunaux.

Alors bien sûr vous avez le choix entre passer par Stefan Plazza ou vous débrouiller tout seul, car ce  choix se décide aussi sur les frais à payer à cet agent immobilier. Nous allons dans cet article vous donner un plus d'infos sur les commissions d'agents immobiliers.

Commission agent immobilier : avant de parler commissions, qu'est ce que le statut d'agent immobilier ?

Il existe plusieurs diplômes pour devenir agent immobilier : un BTS ou DEUST Professions immobilières, un bac+3 ou +5 dans un cursus juridique, commercial ou économique peut aussi ouvrir les portes à la profession. Quant aux statuts, l’agent immobilier peut avoir trois statuts : agent indépendant, mandataire ou salarié.

  • L’agent immobilier indépendant

Pour être indépendant, l’agent immobilier est dans l’obligation d’avoir une carte officielle d’agent immobilier délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie. Cette carte professionnelle de transaction immobilière n’est pas sans conséquences, elle entraine des obligations légales que l’agent immobilier se doit de respecter : son casier judiciaire doit être vierge (bonne moralité), avoir une police d’assurance (notamment une assurance responsabilité civile pour agent immobilier) et une solide garantie financière auprès d’une banque. Son rôle va être important :

  • Estimation des biens
  • Proposer des mandats de vente à ses clients
  • Accompagner les clients dans la signature du compromis de vente et de l’acte authentique
  • Proposer un service de gestion locative ou d’administration des biens
  • Faire visiter des biens immobiliers etc.

Il est à lui-seul sa propre société, il agit à son compte. Les frais d’agence sont les frais d’honoraires.

  • L’agent commercial ou mandataire

Lui aussi est un indépendant. La grande différence avec l’indépendant est que le mandataire n’a pas de carte professionnelle. Il exerce grâce à un mandat pour le compte d’un réseau immobilier ou d’un indépendant. Sa seule obligation est de se faire immatriculer auprès du registre spécial des agents commerciaux (RSAC). Le mandat est un mandat commercial et non de travail. Son rôle est le même que l’indépendant.

  • Le négociateur immobilier salarié

Plus rare, on peut toutefois trouver des agents immobiliers salariés. Il a donc un contrat de travail. Il perçoit un salaire avec un socle fixe et des commissions.

Commission agent immobilier

Pourquoi faire appel à un agent immobilier lorsqu'on veut acheter ou vendre un bien ?

Dans la position du vendeur, faire appel à un agent immobilier peut apporter de nombreux avantages tout dépend du mandat. Tout d’abord, vous n'avez pas à vous occuper tout seul de la vente du bien immobilier qui peut prendre beaucoup de temps (notamment pour les visites). Quelqu’un s’en charge pour vous, organise des visites, règlent les conditions de la vente et négocie les frais.

Revenons au mandat, ce document est établi lorsque vous confiez la mise en vente de votre bien immobilier à une agence. Doit être précisé dans ce mandat : le numéro d'inscription au registre des mandats de l'agent immobilier, sa mission ainsi que ses commissions, la durée du mandat (généralement 3 mois renouvelables par tacite reconduction). On distingue le mandat simple, semi-exclusif et exclusif.

  • Le mandat simple (vous pouvez mettre en vente le bien dans plusieurs agences immobilières et trouver vous-même un acheteur), résiliable à tout moment au-delà de la validité du contrat.
  • Mandat exclusif (la vente du bien est confiée à un seul agent immobilier), résiliable trois mois après la signature du mandat (avec un préavis de 15 jours).
  • Mandat semi-exclusif, à mis chemin entre le mandat exclusif et le mandat simple : l'agent immobilier se réserve l'exclusivité de vente sur le bien et le particulier a lui aussi le droit de vendre lui-même son bien.

Le mandat simple est moins contraignant. Mais le mandat exclusif est plus avantageux pour deux raisons, l’agent immobilier sera plus motivé pour trouver un acheteur et sera à même de négocier les prix de vente et d’achat.

Dans la position de l’acheteur, prendre la décision de s’adresser à un agent immobilier lors de l’achat, n’est pas dénué d’atouts :

  • L’agent immobilier connait le marché.
  • Il a un rôle de conseil et peut vous orienter juridiquement vers la meilleure solution.
  • La négociation des honoraires même en tant qu’acheteur est possible.
  • Le bien mis en vente est estimé par le mandataire et donc sera au prix le plus juste.
  • Il est loyal envers les deux parties, celle de l’acheteur et celle du vendeur.
  • Il peut diriger l’acheteur vers un spécialiste s’il soupçonne des vices dans le logement.
  • Il a la compétence en matière de bureaucratie, papiers et négociation.
  • Il a un réseau de professionnel (notaire, avocat).

Dans la vente, la location ou l’achat, passer par un agent immobilier est donc intéressant au niveau du service rendu (trouver le bien, le vendre, faire visiter, disponibilité, juridiction). Mais à quel prix ?

Comment sont calculés les honoraires de l’agent immobilier ?

Depuis le 1er juillet 1987, les honoraires sont fixés librement entre les parties, puisqu’ils ne sont pas encadrés par la loi comme c’est le cas avec les notaires.

Appelés honoraires ou commissions, ils représentent la rémunération de l’agent immobilier en contrepartie de son activité dans la vente d’un bien immobilier.

En général ce sont le mandataire et le mandaté qui déterminent les honoraires, donc soit le vendeur et l’agent, soit l’acheteur et l’agent.

Les prix sont affichés en TTC dans le contrat de mandat, négociables. Et ils s’élèvent de 4 à 8% en fonction du prix de vente de la maison. En général ces prix sont dégressifs, c’est-à-dire que plus la somme est élevée et plus le pourcentage sera faible.

  • Pour 200 000€ de vente, les honoraires seront de 5% soit 10 000€ avec les frais d’agence inclus.
  • Pour 500 000€ de vente dans la poche du propriétaire, les honoraires seront de 4,2% soit 21 000€ de rémunération frais d’agence inclus.

Le salaire d’un agent immobilier en agence sera moindre évidemment, de l’ordre de 7-30% des honoraires d’un mandataire.

Si la transaction n’aboutit pas, alors l’agent ne percevra pas de commission. Une transaction aboutit est lorsque l’acte de vente a été signé chez le notaire.

En aucun cas, un acompte ne peut être versé à l’agence ou au mandataire. Les honoraires seront versés une fois la transaction effectuée, c’est-à-dire lorsque les fonds de la vente seront versées ou encaissées (tout dépend si les frais sont à la charge de l’acquéreur ou du vendeur).

Commissions agent immobilier : comment les reduire ?

Il est donc possible de négocier les honoraires que ce soit pour la vente ou la location, voire même lors de l’achat bien que les honoraires aient été fixés en amont d’un commun accord entre le vendeur et le mandaté.

Pour un mandataire, une vente est toujours intéressante et il vaut mieux pour lui de réduire ses honoraires que de passer à côté. De plus faire jouer la concurrence est un atout non négligeable. Lorsque vous vendez, vous pouvez demander à votre agent immobilier d’avoir des honoraires à la charge de l’acquéreur.

devis simple, protection données, meilleurs taux
devis simple, protection données, meilleurs taux
Scroll To Top